Les pêcheries, une tradition

Qu'est-ce qu'une pêcherie

Ce sont des aménagements en bois ou en pierre, construits sur l’estran et positionnés sur les couloirs de migration des poissons, de 2 à 3 km du rivage. Les pêcheries comportent une enceinte en forme d’entonnoir de plusieurs centaines de mètres, en vue d’un établissement perpétuel, restant à sec, à marée basse. Poissons, crustacés et céphalopodes se font piéger dans une mare creusée par les pêcheurs, qui se présentent ensuite pour récupérer leur pêche.

Pêcherie "La Maillard" - Hauteville/Mer

Pêcheries "La Petite" - Agon-Coutainville

Un peu d'histoire...

Dès le Néolithique, les habitants littoraux ont su voir et repérer les couloirs de migration d’espèces et les points de passage obligatoire. D’abord construites en bois, très vite les hommes ont remarqué une efficacité importante et ont amélioré les pêcheries, avec du bois ou de la pierre. Les pêcheries les plus anciennes dans la région, datent de 2000 ans avant JC (Baie du Mont-Saint-Michel). Au 18ème siècle on comptait 140 pêcheries entre Cancale et Barneville-Carteret. En 2010, il n’en subsistait plus que 25 en activité, mais il est possible de rencontrer sur l'estran de nombreux vestiges de la période de l'âge du bronze et de l'époque médiévale. Ouvrez les yeux !

Pêcherie "La Pierrette" sous l'eau - Agon-Coutainville

La pêche de nos jours

Les espèces de poissons migrateurs (Sardine, Maquereau, Spart) ont été longtemps une ressource importante. Le bar est également une espèce très convoitée et certains pêcheurs ont même mis en place des barsières (grands pièges en osier dans lesquels on introduit la menuise (petits poissons)), afin d’attirer le bar. Aujourd’hui, les pêcheurs retrouvent plus souvent des algues mortes, que du poisson. Toutefois, Mulet, Sole, Plie, Alose, Merlan, Orphie, Sèche, Raie et d’autres espèces peuvent être encore pris dans les mailles de la pêcherie.

Pour aller plus loin, l'APP2R vous propose :

Des visites guidées

Plusieurs pêcheries sont encore exploitées de nos jours.

Parmi elles, "La Pierrette" et la "Charlotte" se dressent fièrement sur la côte d'Agon-Coutainville.

Nous vous proposons une petite balade sur l'estran pour découvrir ce patrimoine, souvent méconnu, mais qui a marqué notre territoire.

Une exposition itinérante

(disponible sur demande)

Cette exposition a vocation à faire découvrir cette tradition fortement ancrée dans le paysage de la côte ouest du Cotentin.

Elle comporte :

  • 6 maquettes + 1 maquette interactive des pêcheries des côtes de la Manche et d'Atlantique,
  • Des posters des différents types de pêcheries,
  • Des posters sur les principales espèces pêchées,
  • Un clip vidéo explicatif,
  • Des photos de pêcheries encore en activité,
  • Divers ouvrages sur les pêcheries,

et d'autres choses à découvrir

Une conférence

Proposée par Jean-Pierre Denis, administrateur de l'association et passionné d'histoire, cette conférence vous invite à remonter les siècles et voir l'évolution de ces pièges à poissons.