Conseils et bonnes pratiques

Quelques précautions sont à prendre...

Avant de partir

  • Prenez connaissance de la météo prévue (Attention, en bord de mer, la météo peut évoluer très rapidement).
  • Ne partez pas pêcher les jours ou lendemain de fortes pluies : les pollutions urbaines et agricoles ruissellent et finissent par se déverser en mer et altérer la santé des coquillages.
  • Vérifiez l’état sanitaire de votre lieu de pêche (l’information est généralement affichée en haut des cales d’accès à l'estran ou en mairie). Les offices du tourisme sont également en mesure de vous informer.
  • Notez les horaires de marées (Attention, les heures varient en fonction des zones et les horaires sont donnés à titre indicatif, selon la météo, les horaires peuvent être différents).
  • Renseignez-vous sur les particularités de votre site de pêche (dangers...).
  • Prévenez un proche de votre destination et de l’heure prévue de retour. Privilégiez, si possible, les sorties en groupe.
  • Emportez une montre, un téléphone portable (n° d'urgence sur l'estran est le 196) et une boussole car le brouillard peut tomber très vite et il faut pouvoir rejoindre la côte rapidement.
  • Équipez-vous d'outils de pêche réglementaires (par principe, les outils qui ne sont pas mentionnés par l'arrêté sont interdits) et n'oubliez pas de prendre un outil pour mesurer vos captures.

Favorisez les techniques de pêche "douces"

Respectez les tailles

Ne grattez pas dans les herbiers de zostère

Techniques pour une pêche à pied durable

Pêche à la Palourde

Pêche à la Praire

Pêche à la Coque

Une fois sur place

  • Prélevez seulement ce que vous consommerez.
  • Respectez les tailles, quotas et périodes de pêche pour chaque espèce. Cette réglementation a pour objectif d'assurer la reproduction de l'espèce et sa gestion à long terme.
  • Triez votre pêche au fur et à mesure. En cas de contrôle sur l'estran, tout ce qui est dans votre panier est considéré comme pêché. Remettre les coquillages trop petits afin qu'ils soient à l'abri des prédateurs.
  • Évitez de ramasser les bivalves fouisseurs (palourdes, coques, couteaux, praires...) remontés à la surface et posés à plat sur l'estran, ils sont probablement malades, donc impropres à la consommation.
  • Par temps de grandes chaleurs, ne laissez pas d'eau dans votre seau pour vos coquillages. Celle-ci risque chauffer et de détériorer la qualité de votre pêche. Déposez simplement quelques algues mortes sur vos coquillages pour les garder à l'humidité.
  • Les herbiers de zostère sont protégés au niveau européen et confèrent un abri pour de nombreuses espèces. Préservons-les !
  • Les récifs d'hermelles permettent à de nombreux juvéniles de trouver refuge. Ils sont essentiels pour la préservation de certaines populations de coquillages, nous devons les protéger.
  • Pour les crustacés, soulevez les rochers et repositionnez-les comme ils étaient (les algues sur le dessus). Ne les retournez pas, autrement près de 70% de cet écosystème sera détruit et les algues vertes coloniseront alors la surface du rocher.
  • Éviter de prélever les femelles crustacés portant des œufs.
  • Afin de lutter contre le braconnage, certaines espèces sont à marquer (homards, soles...). Pour cela, coupez en biais une partie de la queue sans que cela n’empêche la mesure de l'animal.
  • La pêche dans les concessions de cultures marines (parc à huîtres, parc à moules...) est réglementée. Vous ne pouvez pas y pêcher l'espèce élevée.
  • Attention à l'heure de marée, la mer remonte vite, anticipez !

Respectez les quotas

Soulevez les rochers, ne les retournez pas

Les outils sont réglementés

Relâchez les femelles crustacés "grainées"

Effet du retournement des pierres par les pêcheurs à pied (Conception et réalisation : Association VivArmor)

Après la pêche

  • Pensez à faire dégorger les coquillages fouisseurs (coques, palourdes, couteaux...) quelques heures dans de l'eau salée avant de les consommer, ils recracheront ainsi les grains de sable qu'ils avaient ingérés.
  • Afin de diminuer les risques sanitaires, il est préférable de consommer les coquillages cuits et non crus.

La réglementation est propre à chaque département, il convient donc de se renseigner auprès des offices du tourisme ou des associations de pêcheurs à pied sur la réglementation en vigueur sur votre site de pêche.